HE-Arc > Agenda
Journée d'étude: Rêver le monde professionnel pour une économie humaine
 Agenda
Agenda  
 
 
01 JUN
 
Journée d'étude: Rêver le monde professionnel pour une économie humaine

 

Flyer

Programme détaillé

Inscription

 

Que vous soyez soignant-e, patient-e ou proche, la question de la continuité qualitative, de la prise en charge dans le domaine de la santé et du social vous tient à cœur.

Les priorités du Conseil fédéral dans son rapport sur la stratégie globale Santé2020 sont de se centrer sur les défis actuels et futurs dans le domaine de la santé. A noter que pour être menées à bien, les réformes doivent avoir l’appui des principaux acteurs et actrices de la politique de la santé. Il faut prendre au sérieux les besoins de la population et les projets de loi doivent être formulés de manière compréhensible.

Le Canton de Neuchâtel, quant à lui, se centre sur un aspect important de ces perspectives futures qui est le maintien à domicile et le virage ambulatoire. Dans ce cadre-là, un rapport d’information du Conseil d’Etat au Grand Conseil (juillet 2015) concernant la réalisation et les perspectives de la planification médico-sociale a été accepté et le projet de Planification médico-sociale (PMS) est entré dans sa phase opérationnelle avec des missions dans différents axes, allant de structures de logement à des prestations d’orientation et d’accompagnement de la personne et de son entourage.

Pour assurer la cohérence entre ces différents axes et à partir d’une réflexion menée autour de la continuité de la prise en compte des besoins, de la souffrance des patient-e-s, de leurs proches et des soignant-e-s, une journée d’étude intitulée « Continuum de soins et pratiques collaboratives » semble faire sens.

En effet, selon Joubelin (2010) : « la souffrance des proches, la pénibilité de leur situation et la problématique de leur libre choix n’apparaissent pas suffisamment. » (p.274). L’auteur relève qu’il peut y avoir des zones de tension entre l’équipe soignante et les proches aidants de par le fait que : « la médecine relève d’une logique qui se distingue de celle du care : Professionnalisme versus don, universalisme versus particularisme, rationalité versus affectivité, autonomie versus interdépendance, droits versus besoins. » (p.277). Les proches-aidants accompagnent, aident, soulagent et réconfortent sous l’angle d’une certaine vertu, loyauté naturelle alors que les soignant-e-s fondent leur activité sur des valeurs plus collectives, de justice et d’égalité.

 
 impressum|contacts|certifié ISO 9001|© he-arc 2016 - tous droits réservés