Conservation-restauration

Cuir, premiers gestes

07-08.06.2021

Intervenante

Céline Bonnot-Diconne, conservatrice-restauratrice spécialisée dans les objets en cuir. Diplômée du Master conservation-restauration (Paris I-Panthéon-Sorbonne) et titulaire d’une Maîtrise d’archéologie. Elle a été pensionnaire à l’Académie de France à Rome (2011-2012) et a reçu le titre de Maître d’Art en septembre 2015.

Cheffe de projet au sein de l’Atelier régional de Conservation-Nucléart entre 1994 et 2002, elle fonde ensuite le Centre de Conservation et de Restauration du cuir (2CRC) à Moirans. Coordinatrice du Groupe Cuir de l’ICOM-CC entre 2011-2014 et associée à plusieurs projets de recherche autour du cuir doré, elle possède une expérience considérable sur le cuir archéologique et historique et s’investit dans la formation en conservation-restauration (HE-Arc, INP département des restaurateurs). Elle est l’auteure de nombreux articles sur le thème de l’analyse et de la conservation-restauration des objets en cuir.

Le cours en quelques mots

Le cuir est un matériau très présent en collection. Utilisé pour des raisons aussi bien fonctionnelles que décoratives, on le retrouve sur les accessoires vestimentaires, les militaria, dans le domaine de la sellerie ou des instruments de musique, les éléments mobiliers, mais aussi sur le patrimoine technique (véhicules). La diversité des objets concernés est aussi importante que celle des techniques de mise en oeuvre. 

Matériau sélectionné pour sa résistance et sa polyvalence, le cuir est aussi sujet à une évolution rapide de ses propriétés : rétraction, dilatation, déformations, déchirures -mouvements bien souvent contraints par leur fixation à d’autres matériaux. Nombre de ces évolutions sont influencées par les pratiques d’entretien et de stockage.
Il est souvent difficile pour le non spécialiste de discerner les limites d’une possible action: Puis-je déplier cet objet affaissé ? Atténuer cette tache ? Coller cet élément désolidarisé ? Empêcher l’évolution de cette déchirure ? Dois-je «nourrir» le cuir de ces chaussures ?

Cette formation sur deux jours proposera des outils pour appréhender avec plus de justesse les objets en cuir : comprendre leur importance historique, leur dimension matérielle et leur état de conservation, hiérarchiser les priorités et surtout s’initier à quelques interventions de petite envergure lorsque l’appel à un spécialiste n’est pas envisageable.
Après une journée d’approche théorique, les participants auront l’opportunité de mettre en oeuvre quelques gestes techniques de base pour le dépoussiérage, le nettoyage, le refixage et le traitement des déchirures sur tous types de cuirs (hors arts du livre et objets archéologiques).

Ils pourront ainsi à l’avenir mesurer la nécessité d’intervenir sur des objets, prendre des mesures de conservation préventive, effectuer quelques premiers gestes et juger du besoin de faire appel à un spécialiste.

Public cible

Conservateurs-restaurateurs spécialisés dans le patrimoine historique et ethnographique.

Contenu

Jour 1 (contenu théorique)
Aspects technologiques, dégradation, prévention :

  • Le cuir/la peau : définition, propriétés, techniques de préparation, vocabulaire
  • Typologie des objets en cuir/peau. Notions historiques
  • Typologie des altérations et leurs causes
  • Études de cas : problématiques rencontrées et exemples de restaurations entreprises
  • Notions de conservation préventive

Jour 2 (approche pratique)
Workshop réalisé sur échantillons de cuir; initiation aux premiers gestes de conservation-restauration :

  • Dépoussiérage et nettoyage
  • Refixage
  • Consolidation
  • Comblement de lacunes

Tarif

CHF 550.-
Les frais de repas et de déplacement ne sont pas inclus.

Contact

Hortense de Corneillan
Coordinatrice de la formation continue
+41 (0)32 930 19 19
courriel
Shirley Frick
Secrétariat formation continue
+41 (0)32 930 19 19
courriel

Réseaux sociaux