Conservation-restauration

Profession et orientations

Professions de la Conservation-Restauration

Les professionnels formés à la HE-Arc Conservation-restauration travaillent soit au sein de musées de collections publiques ou de fondations privées, de services archéologiques, soit au sein d’entreprises de conservation-restauration ou en tant qu’entrepreneur individuel.

Ces professionnels contribuent à l’amélioration de la préservation de notre patrimoine. Ils œuvrent régulièrement en équipe et collaborent avec d’autres spécialistes, tels que par exemple des chimistes ou biologistes, des historiens d’art, archéologues et ethnologues.

Titulaire du Bachelor, le professionnel en conservation préventive ou collaborateur en conservation travaille pour ou au sein d’une institution patrimoniale ou de collections privées.

Il est chargé notamment de mettre en place des mesures permettant la bonne conservation à long terme des collections :

  • organisation et contrôle des réserves et des salles d’exposition d’un musée,
  • gestion du mobilier archéologique d’un chantier de fouilles,
  • évaluation des risques,
  • préparation de plan d’urgence et prévention en cas de sinistre d’un musée ou d’un monument.

Ayant suivi une année de pré-spécialistation, le titulaire du Bachelor of Arts HES-SO en conservation, peut également travailler en tant que collaborateur en conservation sous la direction/supervision d’un conservateur-restaurateur de certaines interventions de conservation-restauration.

Titulaire du Master, sa mission est de préparer et de conduire lui-même les interventions de conservation-restauration (par exemple le nettoyage, le remontage ou la consolidation, la stabilisation des altérations ou encore le traitement des lacunes).

Il peut également conduire des opérations de conservation préventive (préservation lors du stockage, de l’exposition ou du transport).

Pour cela il doit :

  • Etudier et planifier : examiner l’objet, programmer les analyses, établir le constat d’état, le diagnostic et proposer les traitements préventifs et/ou curatifs
  • Appliquer les traitements de conservation-restauration
  • Développer de nouvelles techniques et adapter ses méthodes pour résoudre des problèmes complexes de conservation.

Il dispose des qualifications nécessaires pour prendre en charge un projet de conservation-restauration d’un objet ou d’une collection.

Une profession, huit orientations

Les formations suisses en Conservation-restauration permettent d’assurer la préservation et la mise en valeur de tous les types d’objets patrimoniaux.

Ces 8 orientations sont enseignées dans les 4 institutions du Swiss Conservation-Restoration Campus  : 

  • la Haute Ecole Arc CR à Neuchâtel,
  • la Hochschule der Künste HKB à Berne, 
  • la SUPSI à Mendrisio,
  • la Fondation Abegg à Riggisberg.

Quelque soit l’orientation envisagée (hormis pour le textile à la Fondation Abegg), les étudiants peuvent commencer leurs études Bachelor dans l’une des trois Hautes Ecoles spécialisées du Swiss Conservation-Restoration Campus.

Cela leur permet de choisir, pour les 2 premières années du Bachelor, une Haute Ecole dont la langue principale d’enseignement leur convient mieux.

En fonction de l’orientation choisie en début de 3e année, les étudiants peuvent changer de Haute Ecole pour la poursuite de leur Bachelor et le Master.

  • Haute Ecole Arc

    Objets archéologiques et ethnographiques

    Neuchâtel

  • Haute Ecole Arc

    Objets scientifiques, techniques et horlogers

    Neuchâtel

  • Fondation Abegg

    Textiles

    Riggisberg

  • Haute Ecole des Arts

    Peinture et scultpures – Architecture, ameublement et mobilier – Livres, arts graphiques et photographies – Matériaux modernes et nouveaux médias

    Berne

  • SUPSI

    Peintures murales, pierre, stucs et surfaces architecturales

    Mendrisio

Régis Bertholon
Responsable de filière
+41 (0)32 930 19 19
Courriel